Une école pour l’action de l’État en mer

photo3 retouche
Avec plus de 11 millions de km², la France possède la deuxième plus grande zone économique exclusive du monde (ZEE) sur laquelle elle exerce des missions de souveraineté et de protection des intérêts nationaux.

Pour former le personnel destiné à remplir les missions ayant trait à l'action de l'État en mer (AEM), l'ENSAM propose une palette de stages qui s'inscrivent dans la formation continue du personnel des Affaires maritimes, mais également de tous ceux qui servent au sein de Ministères qui concourent aux missions de l'AEM.
Le calendrier annuel des formations continues pilotées par l'ENSAM propose ainsi des stages ayant trait aux missions :
  1. de souveraineté et de protection des intérêts nationaux : contrôle du pavillon (stages « réglementation ») ;
  2. de sécurité des navires : inspection des navires (l'ENSAM dispense 2 stages « ISN PRPM» par an pour former une dizaine d'inspecteurs) ;
  3. de protection de l'environnement : lutte contre la pollution (les stages « lutte contre la pollution par hydrocarbures en zone littorale » sont assurés par le CEDRE à Brest) ;
  4. de la gestion des espaces protégés et protection des espèces marines : l'ENSAM organise des formations à la police de l'environnement en mer et sur le littoral, qui s'inscrivent dans le parcours de commissionnement des inspecteurs de l'environnement ;
  5. du contrôle sanitaire et des conditions de travail en mer : inspection du travail maritime en mer ;
  6. de la gestion des ressources halieutiques : cette mission est pilotée par la Direction des pêches maritimes et de l'aquaculture, tandis que le CROSSA Etel assure le contrôle opérationnel des moyens (l'ENSAM dispense une vingtaine de stages par an, tant en métropole qu'outre-mer, pour former environ 300 agents habilités au contrôle des pêches).