Une école pour l’outre-mer et l’international

une ecole superieure du developpement durable photo 1
Le MTES, ministère d'accueil des fonctionnaires des affaires maritimes, administre le deuxième territoire maritime mondial  - les eaux ultra-marines sous juridiction nationale représentent 97 % de la zone économique exclusive française - et doit, par conséquent, assurer la présence de son administration tout autour de la planète. Ainsi, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie, la Réunion, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, la Polynésie Française, Wallis-et-Futuna entre autres accueillent des officiers ou cadres des affaires maritimes et des services opérationnels ou administratifs dédiés à la gestion de l'espace maritime et des administrés.


Cadres de l'État français, les administrateurs des affaires maritimes (AAM) et les inspecteurs de la sécurité des navires et de la prévention des risques professionnels et maritimes (ISN PRPM) sont naturellement amenés à exercer des responsabilités (expertise, direction de département, voire direction exécutive) au sein de grandes organisations internationales telles que : l'Organisation maritime internationale, la Commission de l'océan Indien, la Communauté du Pacifique, la Commission européenne et ses différentes agences (Agence européenne pour la sécurité maritime, Agence européenne de contrôle des pêches).

Parfois, dès leur sortie de l'ENSAM, les AAM ou les ISN PRPM obtiennent un poste outre-mer.

consultations publiques

OSModul